"News, informations Africaines, revues de presse et actualités internationales."


Dernières News
Actualités Afrique » International » Proche-Orient » Syrie » Attaque israélienne sur la Syrie: l’objectif et le but par Dr Amer SABAILEH

Attaque israélienne sur la Syrie: l’objectif et le but par Dr Amer SABAILEH

Temps estimé pour la lecture de cet article : 19 min

Afrique News

« Le 2 février 2013 – Le parcours du règlement politique et la récente action diplomatique ont eu un rôle majeur dans la précipitation des israéliens vers une nouvelle politique de provocation vis à vis de la Syrie. »

Toutes les données en provenance de Genève suggèrent une victoire politique et diplomatique avérée pour la Russie, où les thèses russes commencent à durement influer sur la formation de la grande conviction chez les américains. C’est pour ça que, quelle que soit la forme de la frappe et qu’elle ait ciblé un convoi de missiles se dirigeant vers le Liban ou un centre de recherche, l’objectif peut être entièrement liée au développement du chemin de la solution en Syrie.

Le succès de Moscou dans l’insertion du comité de la Coalition sur la carte de la politique internationale, comme une expression réelle et réaliste du prochain projet démocratique syrien, et la décomposition de l’opposition syrienne qui a pour référence « France, Qatar Turquie », malgré les efforts considérables déployés par ces pays pour produire opposition syrienne en mesure de poursuivre et d’attirer les syriens vers elle. Toutes ces tentatives ont échoué,et celles de créer cette opposition se sont heurtées à la réalité de l’incapacité de ce genre d’opposition à vivre, vu que la légitimité de l’Occident et l’argent du Golf ne suffisent pas à garantir le maintien de ces oppositions.

La vraie légitimité est celle qui vient de l’intérieur, non pas celle qui est importée de l’étranger. C’est pour ça qu’excelle l’opposition progressiste, celle qui est multiconfessionnelle, celle qui croit en la nécessité de sauvegarde l’Etat et qui ne tombe pas dans le piège du morcellement et de l’effritement. Cette opposition prouve qu’elle possède la plus grande aptitude politique et la capacité de continuer et de passer à un état d’expression de la conscience syrienne, en plus du fait qu’elle possède effectivement un projet politique viable et qui maintient les constantes nationales. C’est peut-être la raison pour laquelle Ahmad Mouadh Khatib a récemment essayé de suivre ce modèle.

Plusieurs indicateurs ont soulevé l’ire de l’axe anti-syrien, en particulier après le récent rapprochement russo-américain concernant la forme du paysage de la transition en Syrie. La France, qui ressent le gout amère de la défaite politique, suit le principe français de l’acharnement en faisant pression sur les autorités suisses afin de ne pas délivrer de visas à une grande partie de l’opposition syrienne, qui a commencé à faire des réalisations concrètes sur le terrain afin de parvenir à un règlement politique.

Mais quand on parle d’un règlement politique en Syrie, il faut absolument rappeler la taille du lien structurelle de règlement syrien avec le règlement régional, et où voit la communauté internationale la plus grande opportunité de mettre fin à toutes les questions en suspens au niveau régional, où aussi voit l’administration du président Obama a réalisation la plus importante dans la politique étrangère. Pour cela, il est clair qu’Israël cherche à créer un affrontement temporaire et à ouvrir un front militaire limité, qui aspire à atteindre les objectifs suivants:

1- Saboter l’actuelle victoire diplomatique et politique syrienne.
2- L’affrontement militaire rétablirait la question syrienne dans les mains du Conseil de Sécurité, et permet donc l’internationalisation de la question, Alors les alliés d’Israël auront pourront influencer vers l’obtention d’une réparation à l’échec au plan de renversement de la Syrie.
3- Imposer le dossier du règlement régional en le liant au dossier de règlement syrien.
4- Ne pas sortir de la scène, sans tirer parti des avantages politiques par l’imposition de conditions israéliennes sur le projet de règlement politique en Syrie, dont la plus importante serait la relation avec le Hezbollah et les factions de la résistance dans la région, et mettre cela dans les termes de l’accord.
5- Imposer un accord de paix à la Syrie, où le conflit militaire dans le climat actuel invite à l’imposition de conditions de négociations pouvant aboutir à la signature d’un accord de paix. La conviction d’Israël à l’arrivée du régime syrien à une étape qui lui impose de se plier aux conditions israéliennes, poussera même les alliés en Syrie (Russie et Chine) à faire pression sur la Syrie pour accepter un accord de paix mettant fin au conflit.

Donc, Il est probable que le but de cette action militaire était de refaçonner la forme du règlement syrien et dans la régional, et l’imposition de la perception israélienne sur ces règlements, où le sentiment d’Israël d’exclusion, la pousserait au final à faire n’importe quoi afin de saisir l’opportunité historique d’imposer la vision israélienne à la Syrie et à la région. Reste que la forme et la nature de la réponse syrienne est le plus important, il est absolument nécessaire de faire face à la crise comme un véritable défi pour le maintient des actuels succès politiques et diplomatiques syriens, et qui ont besoin de la sagesse et le sens politique élevé. Il ne faut pas que la frappe reste sans réponse, et ne faut pas que la réponse affecte les conditions du prochain règlement.

Article par le Dr Amer SABAILEH

Information sur les articles

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Grigrinews.com . Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Grigrinews.com.


News QR-Code

qr-code

Rédacteur Pascal Gibert

Rédacteur en chef du magazine en ligne Panafricain GriGriNews.com : rédacteur journaliste depuis plusieurs années, à commencé dans les domaines de la communication, puis par la suite dans les relations presse, rédacteur indépendant et partisan! Hyperactif dans les domaines du web, de l'information, veille internet concernant tous les pays d'Afrique. Ardent défenseur de la souveraineté des pays d'Afrique, passionné de géopolitique Africaine, dévore les news d'Afrique pour informer le grand public de la désinformation généralisée dans les médias au sujet de l'Afrique... Vive l'Afrique!!!
Revenir en haut de la page