"News, informations Africaines, revues de presse et actualités internationales."


Dernières News
Actualités Afrique » Afrique de l'Ouest » Burkina Faso » Burkina : extradition et plainte éventuelle contre Blaise Compaoré

Burkina : extradition et plainte éventuelle contre Blaise Compaoré

Temps estimé pour la lecture de cet article : 9 min
Afrique News

Burkina Faso

« Le Burkina va demander au Maroc l’extradition du président déchu Blaise Compaoré, a annoncé jeudi le Premier ministre intérimaire Isaac Zida. Il promet d’ouvrir des enquêtes sur les décès de Thomas Sankara et de Norbert Zongo. »

Plainte éventuelle contre Blaise Compaoré

M. Zida a déclaré lors d’une rencontre avec la presse nationale : « si au niveau de la justice, une plainte est déposée contre le président Compaoré, je pense que nous allons demander au Maroc, bien qu’il n’y ait pas d’accord de justice (…) de mettre le président Blaise Compaoré à la disposition de la justice burkinabé. »

Ambiguïté de Isaac Zida…

Le lieutenant-colonel Isaac Zida, l’homme fort du pays après l’exfiltration de Blaise Compaoré par des éléments de l’armée française, s’est exprimé lors d’une conférence de presse réservée exclusivement aux médias d’Etat où il a évoqué un certain nombre de mesures qui seront prises dans le cadre de la restauration de la crédibilité du système judiciaire et de la lutte contre la corruption et l’impunité. Il a déclaré que des vérifications seront effectuées dans les entreprises de l’Etat et que ceux soupçonnés de corruption seraient tenus de rendre compte.

Dossiers Thomas Sankara/Norbert Zongo

Le premier ministre de transition a ajouté : « Nous devons faire la lumière sur tout ce qui s’est passé pendant le régime de Blaise Compaoré. Et tous les dossiers en suspens seront rouvert ». Les décès de l’ancien président Thomas Sankara et du journaliste Norbert Zongo en font partie.

Le lieutenant-colonel Zida a aussi menacé de renationaliser toutes les entreprises qui avaient été privatisées au détriment des populations et lesdits responsables de la corruption « doit être appelés à s’expliquer eux-mêmes ».

Par ailleurs, le président de transition Michel Kafando a limogé jeudi Gilbert Diendéré, chef d’état-major particulier du président déchu Blaise Compaoré. Un décret indique sans aucune explication qu’il est mis fin à ses fonctions.

Sources presse : GriGriNews.com avec agences de presse

Information sur les articles

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Grigrinews.com . Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Grigrinews.com.


News QR-Code

qr-code

Burkinabé Attitude
Jeune papa résident au Burkina Faso le pays des hommes intègres... Enfin c'était vrai à l'époque, notre pays le Burkina Faso est devenu une Autocratie politique avec son président Blaise Compaoré qui s'accroche au pouvoir avec l'aide de la France et des USA... Rédacteur de news articles pour la libération du Burkina Faso de cette dictature!
Revenir en haut de la page