"News, informations Africaines, revues de presse et actualités internationales."


Dernières News
Actualités Afrique » Afrique centrale » Burundi » Développement : 40 % de la population sans eau potable au Burundi

Développement : 40 % de la population sans eau potable au Burundi

Temps estimé pour la lecture de cet article : 11 min
Afrique News

Burundi News

« 28/01/2015, Bujumbura, Burundi : Seulement 60% de la population rurale burundaise bénéficie d’une couverture en eau potable, a révélé mardi à Bujumbura M. Jacques Dusabumwami, directeur général de l’Agence Burundaise de l’Hydraulique Rurale(AHR). »

Faiblesses dans la gestion des infrastructures

« Malgré des efforts considérables pour améliorer l’accessibilité de l’eau potable pour la population rurale, on assiste encore à des faiblesses dans la gestion des infrastructures en milieu rural qui abrite plus de 90% de la population burundaise », a déploré Jacques Dusabumwami lors d’un point de presse. Ces faiblesses font que 37% des bornes fontaines publiques et 20% des sources aménagées ne sont pas fonctionnelles alors que le taux d’utilisation des ouvrages hydrauliques ne dépasse pas 46%, a- t-il souligné.

Au cœur des problèmes qui minent l’accessibilité de l’eau potable, se trouve l’épineuse question d’appropriation des infrastructures en Alimentation en Eau Potable (AEP) par les entités territoriales communales et les populations environnantes bénéficiaires. « Par problème d’appropriation des infrastructures hydrauliques, nous faisons un constat amer selon lequel, actuellement, les communes burundaises ne sont pas encore à la hauteur de leur mission conformément au prescrit de la loi sur la décentralisation territoriale qui leur accorde une tutelle directe sur toutes les infrastructures érigées en leur sein, en particulier les infrastructures hydrauliques », a-t-il fait remarquer.

Renforcement des capacités des communes

Pour remédier à cette faiblesse, l’AHR travaille actuellement sur le renforcement des capacités des communes afin que celles-ci puissent jouer réellement en leur qualité de maîtres d’ouvrages, a- t-il révélé. En ce qui concerne les failles au niveau de l’appropriation des infrastructures d’eau potable par les populations bénéficiaires, le directeur général Dusabumwami a indiqué qu’une enquête réalisée en 2012 a montré la méconnaissance des « Régies Communales de l’Eau »(RCE) par un grand nombre de paysans burundais. Ce manque d’informations reste un gros défi à relever, a-t-il insisté.

« L’autre grosse faille réside au fait que la population burundaise considère l’eau comme un don du ciel alors qu’économiquement l’eau d’un robinet est un bien économique nécessitant un coût pour être acquis. Nous faisons ainsi face à ce problème de mentalités », a-t-il déploré. Le directeur général Dusabumwami a fait remarquer qu’en dépit de ces défis, depuis 2010, le Burundi s’est déjà doté plus de 2900 sources d’eau aménagées et 4 adductions d’eau potable totalisant un linéaire de plus de 20 kilomètres.

Par ailleurs, a-t-il signalé, un projet d’Alimentation en Eau Potable(AEP) financé par la banque allemande pour le développement (KFW) a permis l’accessibilité de l’eau à 10% de la population résidant dans les provinces de Cankuzo, Kirundo, Rutana et Ruyigi. Quant au « Projet de Réhabilitation et d’Extension des Infrastructures Hydrauliques en Milieu Rural »(PREIHMR) financé par la Banque Africaine de Développement(BAD), a-t-il révélé également, il a permis l’accès à l’eau potable pour 126 mille personnes résidant dans les provinces Bururi, Gitega, Muramvya et Kayanza.

Information sur les articles

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Grigrinews.com . Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Grigrinews.com.


News QR-Code

qr-code

Rédacteur Mbolo

Mbolo
Journaliste basé à Yaoundé au Cameroun, éditeur et rédacteur d'articles en ligne pour l'Afrique Centrale et le Cameroun...
Revenir en haut de la page