"News, informations Africaines, revues de presse et actualités internationales."


Dernières News
Actualités Afrique » Afrique de l'Ouest » Burkina Faso » Frasques de Blaise Compaoré: il sanctionne de suspension ou d’exclusion le Burkina Faso des compétitions de football

Frasques de Blaise Compaoré: il sanctionne de suspension ou d’exclusion le Burkina Faso des compétitions de football

Temps estimé pour la lecture de cet article : 23 min

Afrique News

« L’équipe nationale de football du Burkina Faso dépendante de l’association de droit privé sous l’appellation de Fédération Burkinabé de Football (FBF), fondée en 1960 et affiliée depuis 1964 en qualité de membre à la confédération africaine de football (CAF) et la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), participe à ce titre à la coupe d’Afrique des nations (CAN) 2013 en Afrique du Sud. »

Compétition dans laquelle elle vient de se hisser avec mérite à la phase finale non sans heurt après une demie finale à rebondissement remportée contre l’équipe du Ghana aux tirs au but.

Au cours de cette demie finale arbitrée par le tunisien, Slim Jedidi, l’équipe Burkinabée avait été réduite à dix joueurs au lieu de onze après l’expulsion de son attaquant Jonathan Pitroipa suite à un deuxième carton jaune pour simulation. Le carton serait injustifié, le joueur ayant bien été fauché dans la surface de réparation par un défenseur ghanéen. L’effet de cette exclusion en vertu des statuts de la FIFA conduirait à la non participation du joueur à la finale prévu ce dimanche 10/02/2013. Le Burkina Faso a conformément au règlement déposé un recours pour faire annuler le deuxième carton jaune infligé à son attaquant et pesant de conséquence à sa participation à la phase finale de la compétition.

La CAF par la voix de son secrétaire général, le marocain Hicham El Amrani, saisi de la qualité de l’arbitrage au cours de la dite demie finale litigieuse de la Can entre le Ghana et Burkina ; et dont le Burkina Faso se plaint à demi mot d’impartialité arguant s’être aussi vue refusée un but, la CAF annonça jeudi 7 février suspendre pour une durée indéterminée l’arbitre tunisien. Le secrétaire général, Hicham El Amrani, indiquera dans le cadre de la saisie par le Burkina Faso pour l’annulation du second carton jaune synonyme d’exclusion directe au cours de la demie finale et suspension à participer à finale de son attaquant, que la commission d’arbitrage décidera ce vendredi 8 février si Jonathan Pitroira pourra participer à la finale (annulation de la suspension automatique), rappelant au passage que cette hypothèse (succès de la saisie) est conditionnée à une préalable reconnaissance par l’arbitre lui-même dans son rapport d’après match qu’il aurait fait une erreur d’appréciation.

Ainsi donc, le monde des passionnés du football et des intéressés à cette compétition et au sort de l’attaquant Burkinabé dans celle-ci, serait suspendu à la décision de la commission d’arbitrage prévue pour ce vendredi 08/02/13.

Ingérence politique de Blaise Compaoré dans le sport

Que de surprise donc d’en apprendre par la voie d’un moyen public de communication, dénommé twitter, le jeudi 7 février, que le président de la république du Burkina Faso, Blaise Compaoré, qui ne cumule pas ses fonctions d’avec celle de président de l’association fédérative burkinabée, FBF, annoncer la participation effective de l’attaquant Jonathan Pitroira à la phase finale de la compétition.

En quelle qualité peut-il (Blaise Compaoré) être au fait par avance (crédibilité ?) des conclusions d’une procédure interne à la CAF et en cours d’instance au sein d’une association de droit privé ? Assumerait-il ainsi influencer cette institution ? Son immixtion serait-elle de nature politique ou attachée au desiderata d’un fan sportif ?

Cette sortie irresponsable (?) du président burkinabé prend la voie d’une indiscutable atteinte aux statuts de la FIFA, d’une part, et d’autre part au bon déroulement de la poursuite de la compétition (CAN). Ouvrant de conséquence que soient actées des sanctions prévues de suspension ou d’exclusion à l’égard de la fédération burkinabée et réglement duquel résulte en sanction pour l’équipe nationale du Burkina la possibilité d’une privation à la participation à la finale de la CAN 2013 dont-elle s’est vaillamment qualifiée !

Que disent les statuts de la FIFA?

’article 13 intitulé Obligations des membres énonce au point 1. Les membres ont les obligations suivantes : alinéa d) faire respecter par leurs propres membres les Statuts, règlements, directives et décisions des organes de la FIFA ; alinéa g) diriger leurs affaires en toute indépendance et veiller à ce qu’aucun tiers ne s’immisce dans leurs affaires…

Au point 2. La violation de ses obligations par un membre entraîne les sanctions prévues par les présents Statuts.

Au point 3. La violation de l’al. 1g entraîne également des sanctions, même si l’ingérence du tiers n’est pas imputable au membre concerné.

L’article 14 sous l’intitulation de Suspension énonce au point 1. Le Congrès est compétent pour suspendre un membre. Tout membre coupable de violations graves de ses obligations peut cependant être suspendu avec effet immédiat par le Comité Exécutif. Si elle n’est pas levée entre-temps par le Comité Exécutif, la suspension est valable jusqu’au Congrès suivant.

Au point 3. La suspension entraîne la perte automatique des prérogatives liées au statut de membre. Il est interdit aux autres membres d’entretenir des relations sur le plan sportif avec un membre suspendu. La Commission de Discipline peut infliger d’autres sanctions.

L’article 15 sous l’intitulation d’Exclusion énonce au point 1. Le Congrès peut exclure tout membre et à l’alinéa b) coupable de violation grave des Statuts, des règlements, des décisions et du Code d’éthique de la FIFA, ou…

L’article 17 sous l’intitulation d’Indépendance des membres et de leurs organes dispose en son point 1. Chaque membre doit diriger ses affaires en toute indépendance sans l’ingérence d’aucun tiers.

L’article 20 sous l’intitulation de Confédérations énonce au point 1. Les membres faisant partie du même continent sont regroupés au sein des confédérations suivantes reconnues par la FIFA et à l’alinéa d) Confédération Africaine de Football – CAF

Au point 3. Chaque confédération a les droits et obligations suivants et l’alinéa a) respecter et faire respecter les Statuts, règlements et décisions de la FIFA ;

De l’application des statuts

Il n’est nul doute que quelque soit la casquette (présidentielle ou pas) dont s’est affublé le président Blaise Compaoré, au-delà de tout pronostic jubilatoire d’ordre privé ou de nature de pari de jeu de hasard ; que ce dernier qui est une autorité publique de renom et dont le statut présidentiel confère de reconnaissance du poids de l’engagement officiel à toute expression à destination du public…que de part sa sortie sur twitter, il a entendu informer un plus grand large public et ainsi manifestée ou dévoilée une forme d’influence contre nature sur les diverses associations concernées (FBF, CAF, FIFA). Et indéniablement profondément contraire à l’esprit associatif et indépendant que prône les statuts encadrant l’ensemble de ce sport sous la houlette de la FIFA. Blaise Comparoé s’est tout simplement auréolé de la cape dictatoriale qui ferrait que ses désirs ou desideratas rencontrerait de toujours l’approbation…

La FIFA sauvera t-elle son indépendance en sanctionnant sévèrement cette infecte et réductrice ingérence du président Compaoré ? Le Burkina ne doit-il pas être concrètement sanctionné de suspension des instances de la CAF et FIFA et voire même de sa participation à la finale de la CAN à défaut d’être exclu ? N’est-ce pas là une occasion de rappeler au dictateur les limites à leur folle lubie ?

Information sur les articles

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Grigrinews.com . Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Grigrinews.com.


News QR-Code

qr-code

Rédacteur Joseph TAPA

Joseph TAPA
Amoureux de la vie, du continent africain et m'y passionne: Dans la recherche et ébauches de sortie des crises et sensibilisation au devenir de ce continent. Affectionne la réflexion sur les contours de la vie humaine. Esquisse sur le devenir du continent africain.
Revenir en haut de la page